Publié le 31 Juillet 2009

FMI et conditions de la reprise en 2010 :
http://www.knock-on-wood.net/article-34504928.html

31.7.2009 : Les marchés financiers voient la vie en vert.
Alors que l’économie occidentale vit sa pire récession depuis la Seconde Guerre mondiale, les indices boursiers sont tous à la hausse.
 Surtout au mois de juillet.
 Le CAC 40 a pris 6,5 % depuis un mois, autant depuis le 1er janvier, passant au-dessus de la barre des 3 400 points.
 Quant au Dow Jones, l’indice des 30 valeurs industrielles de Wall Street, il a atteint, au cours de la séance de jeudi, son plus haut de l’année à 9 246 points.
 Autre paradoxe, les résultats semestriels des entreprises, publiés ces jours-ci, sont pour la plupart orientés à la baisse.
 La finance semble, encore une fois, fonctionner à rebours de l’économie réelle 

Qu’on soit en période de croissance, ou de récession, les marchés financiers ne cherchent pas à refléter la marche de l’économie. Leur objectif, c’est d’anticiper.
 Et le consensus aujourd’hui, c’est qu’après un semestre de récession, la croissance américaine sera de nouveau au rendez-vous à partir du troisième trimestre
 


http://www.latribune.fr/bourse/20090730trib000405649/wall-street-termine-en-hausse-apres-de-nouveaux-resultats-positifs.html

Le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis affiche un recul de 1,0% sur le trimestre avril-juin en rythme annualisé alors que le marché anticipait un recul de 1,5%. Cette contraction est en outre nettement moins marquée que celle de 6,4% enregistrée sur les trois premiers mois de l'année.

"Le chiffre du PIB est meilleur qu'attendu mais il est déformé par d'importantes dépenses publiques tandis que le consommateur est resté sur la touche", note Jack Ablin, directeur des investissements d'Harris Private Bank. "Quand on alimente la croissance économique par la dépense publique, il est clair que c'est une situation qui ne peut pas durer."

"Mais au final, je pense quand même que nous allons assister à une reprise cyclique et que l'on repassera en territoire positif au troisième trimestre

http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2009-07-31/wall-street-finit-incertaine-l-optimisme-se-fait-prudent/916/0/366221


Cac 40 Intraday

cliquer graphique et noms

 CAC 40    3 426,27   -9,22     -0,27%   
 
SBF 120    2490,75     -0,97     -0,04%    
EuroStoxx 50    2638,13   -16,61     -0,63%  
  
Dow Jones    9171,61   17,15     +0,19%    
Nasdaq    1978,50   -5,80     -0,29%    
Nikkei    10356,83   191,62     +1,89%   
 
Petrole Brut    69,50   2,56     +3,82%   
 
Euro / Dollar    1,4254     0,00     +0,00% 

Seance ftse cotation ftse cours bourse de londres Londres   bourse de Francfort DAX seance du jour actualités bourse cotation cours DAX Francfort   Seance Dow Jones Nasdaq cotation Dox Jones cours bourse de new york NY   Seance Nikkei cotation Nikkei cours bourse de tokyo Tokyo

      
 C'est la première fois depuis le début de l'année que le CAC 40 finit au-dessus de 3.400 points.
Son plus haut niveau de clôture avait été jusque-là de 3.396,22 points le 6 janvier dernier.

Graphique

___________________________________________________________________________________________________

Jack Ablin n'est pas seulement un stratège boursier. Il est aussi géologue à ses heures.

Video : http://www.youtube.com/watch?v=2VhQvTAYej0

Dans son premier livre - Reading Minds and Markets, publié à la mi-juin -, le chef des placements de la Banque privée Harris à Chicago compare les marchés boursiers à des plaques tectoniques.
«Tentez de regarder les marchés à 30 000 pieds d'altitude. De cette perspective, vous verrez les marchés comme des plaques tectoniques qui bougent lentement.
Si vous êtes capables de voir les grands changements, vous prendrez moins de décisions mais elles seront plus solides »,
a-t-il dit

Aux petits investisseurs, Jack Ablin conseille de délaisser l'étude minutieuse de leurs titres et de se concentrer davantage sur la sélection de secteurs.

«Les gens passent beaucoup trop de temps à choisir leurs titres et pas assez de temps à choisir leurs secteurs», dit le chef des placements de Banque privée Harris, une banque du Midwest américain achetée par la Banque de Montréal en 1984.

Résolument optimiste pour les 12 à 18 prochains mois, Jack Ablin prévoit que l'indice américain S&P 500 gagnera 10% en 2009 et entre 10% à 15% en 2010. 

«Les marchés boursiers axés sur les matières premières comme le Canada risquent de bien faire au cours de la prochaine reprise économique, dit-il.

Nous aimons aussi les petites capitalisations (small caps) mondiales, qui sont actuellement 40% moins cher que les petites capitalisations américaines »
http://www.theglobeandmail.com/globe-investor/a-case-for-choosing-markets-not-stocks/article1234213/
Jack Ablin n'espère pas des vents favorables en Bourse sans raison :

- Premièrement, le ratio cours-bénéfices des actions est actuellement très faible sur une base historique.

- Ensuite, l'économie s'améliore.
 Même aux États-Unis, pays des crises financière et immobilière. «Nous devrions avoir une croissance positive du PIB américain au troisième trimestre de 2009 », dit-il.

- Troisièmement, les liquidités ne manquent pas sur les marchés financiers.
«Quarante-trois pour cent de l'argent est placé sur les lignes de côté, dans les fonds monétaires qui rapportent entre 0,5% et 1,0%, dit-il.
Généralement, quand cette proportion est à 25%,
ça signifie le début d'une reprise boursière. »

- Sa dernière raison mais non la moindre: la psychologie des investisseurs, un des sujets de prédilection de Jack Ablin quand il commente l'actualité financière à la télé (CNBC) ou dans la presse écrite (Bloomberg, Barron's, The Wall Street Journal).
«Les investisseurs viennent de passer de la panique au scepticisme, dit-il Quand ils seront moins sceptiques, ils investiront plus d'argent dans les marchés boursiers. »

D'ici-là, le géologue de la Bourse continue de surveiller ses plaques tectoniques.

Reading Minds and Markets: Minimizing Risk and Maximizing Returns in a Volatile Global Marketplace, par Jack Ablin, Financial Times Press, juin 2009.


http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/bourse/200907/31/01-888879-le-geologue-de-la-bourse.php

______________________________________________________________________________________

27.7.2009 : On connaîtra vendredi le chiffre de la croissance américaine pour le deuxième trimestre.
Mais d'ores et déjà, le président de la Réserve fédérale, la Fed, Ben Bernanke, prédit une croissance de 1% sur base annuelle au cours du second semestre 2009.

Il mise sur une éventuelle stabilisation du marché de l'emploi début 2010 après sa forte dégradation de ces derniers mois face à la récession.
Pour cela, il faudrait parvenir à une progression du PIB (produit intérieur brut) de 2,5%.

  __________________________________________________________________________________________________ 


 
cliquer pour mise à jour http://fr.finance.yahoo.com/


_____________________________________________________________________________________________________
24.7.2009 :Les places boursières mondiales ont prolongé leur rebond pour la deuxième semaine consécutive, soutenues par des résultats de sociétés moins mauvais que prévu et des statistiques économiques encourageantes.

 Sur 9 jours, le rebond se chiffre désormais à 13%.

http://www.latribune.fr/bourse/devises/l-analyse-hebdo/20090724trib000403453/nouvelle-semaine-dans-le-vert-pour-les-bourses-internationales.html
24.7.2009 :

Les cours du pétrole confortaient leurs gains de la semaine, cotant plus de 69 dollars à Londres, aidés par une série d'indicateurs suggérant que l'économie sort de la récession et que la demande va reprendre.

Le pétrole bénéficie aussi de la faiblesse du dollar, qui s'échangeait autour de 1,42 dollar pour un euro vendredi, un mouvement poussant les investisseurs à acheter des matières premières

Nombre d'analystes jugent toutefois que les prix sont à la merci d'une nouvelle baisse, car la demande ne montre pas de signes de redressement dans les pays développés
Pétrole à New York :

 
 _________________________________________________________________________
WASHINGTON (AFP) — Le FMI fait preuve d'optimisme pour l'économie mondiale, jugeant que la planète commence à sortir de la récession, mais il insiste bien sur le fait que la crise n'est pas finie et met en garde les gouvernements contre la tentation de "baisser la garde" prématurément.

Selon la mise à jour de ses perspectives planétaires publiée mercredi, le Fonds monétaire international a revu en hausse de 0,6 point sa prévision de croissance pour l'économie mondiale en 2010, à 2,5%.

Pour l'année en cours, il table sur une contraction de l'activité de 1,4%, soit 0,1 point de plus que ce qu'il prévoyait en avril.

"L'économie mondiale commence à sortir d'une récession sans précédent depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, mais la stabilisation est inégale et la reprise sera probablement timide", écrit le FMI dans ce document.

_______________________________________________________________
BRUXELLES (AFP) — La zone euro a enregistré au premier trimestre 2009 un recul record de 2,5% de son Produit intérieur brut par rapport au trimestre précédent, a confirmé mercredi l'office statistique européen Eurostat dans une dernière estimation.

Les pays utilisant la monnaie unique ont enregistré leur quatrième trimestre consécutif de repli de l'activité.

Le PIB s'était contracté de 0,3% au deuxième trimestre 2008 et de 0,4% au troisième, puis de 1,8% au quatrième trimestre de l'année dernière, indique Eurostat, qui a légèrement revu en baisse le chiffre du troisième trimestre (-0,3% jusqu'ici).

Le recul du PIB enregistré au premier trimestre est le plus fort sur un trimestre depuis la création de statistiques pour cette zone, en 1995.

La zone euro en tant que telle existe seulement depuis 1999, mais l'office a recalculé les chiffres pour les années précédentes.

Cette baisse est largement supérieure à celle des Etats-Unis, qui ont connu un repli de 1,4% de leur PIB au premier trimestre, indique Eurostat.

Sur un an, le recul du PIB au premier trimestre a été de 4,9% comparé au premier trimestre 2008, indique Eurostat, qui a revu en baisse sa précédente estimation (-4,8%).

Dans l'ensemble de l'Union européenne, la baisse du PIB au premier trimestre 2009 a été de 2,4% par rapport au trimestre précédent, souligne Eurostat, confirmant sa précédente estimation.

___________________________________________________

Nouveau coup de pression du FMI sur le secteur bancaire: le directeur général de l'institution, Dominique Strauss-Kahn, a insisté, lundi 6 juillet, sur l'impératif du nettoyage des bilans dans le secteur bancaire pour favoriser la relance économique.
Selon lui, le danger de ne pas se débarrasser des actifs toxiques s'additionne à l'attitude frileuse des banques, la reprise étant déjà contrecarrée par les mesures protectionnistes des pays, ces "tendances qui pourraient aisément déraper" à en croire les propos du président de la Banque Mondiale, Robert Zoellick.
Dimanche, le président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, s'était lui déclaré favorable à la recapitalisation des banques européennes "en cas de besoin".
"Nous pensons qu'il est bon que les banques européennes [...], en cas de besoin, soient recapitalisées par des moyens privés, là où c'est possible, et par des moyens publics là où c'est approprié", avait-il déclaré, en marge des Rencontres économiques d'Aix-en-Provence. "Cela serait très judicieux, quand le besoin s'en fait sentir, d'accélérer ce processus afin que notre système financier soit le plus possible en mesure de participer au financement de l'économie européenne".
De plus, pour assurer la relance de l'économie mondiale, Jean-Claude Trichet se range aux rangs des grands responsables de l'économie qui plaident pour une augmentation des prêts de la part des banques commerciales. L'état précaire des marchés de crédit est en effet problématique et Trichet insiste pour que ces établissements reversent dans l'économie les liquidités dont elles ont bénéficié grâce à la BCE.

BCE :Comme prévu, la Banque centrale européenne a laissé son principal taux directeur inchangé à 1% , jeudi 2 juillet, à un moment où les craintes de déflation augmentent et où les conditions du crédit se dégradent.
Les 22 membres du conseil des gouverneurs étaient réunis à Luxembourg, et non à Francfort, pour décider de la politique monétaire à tenir, comme c'est le cas deux fois par an.
A l'issue de la réunion, Jean-Claude Trichet a déclaré que le niveau actuel des taux était "approprié" mais ne constituait pas pour autant nécessairement un plancher.
 Il a également estimé que le recul actuel des prix (-0,1% sur un an en juin), qui a alimenté les craintes d'une déflation généralisée, serait de courte durée.
L'institution va sans doute désormais se laisser le temps d'apprécier l'impact de sa récente injection géante de liquidités (plus de 442 milliards d'euros) pour les banques et appliquer progressivement son programme d'achat d'obligations sécurisées.

 

Voir les commentaires

Publié le 29 Juillet 2009



Nous avons regroupé,dans la rubrique financière,un certain nombre de réflexions et d'interviews d'Economistes qui avaient vu venir la crise,mais n'ont pas été suffisemment entendus,car ça dérangeait les certitudes de certains....:

http://www.knock-on-wood.net/article-34350518.html


A chacun de compléter ces analyses,en fonction de son expérience et de sa sensibilité
pour relever les nouveaux défis....
_______________________________________________
Ici,on opère dans le Bois et le Développement Durable.

Parlez-nous de vos projets 


http://www.knock-on-wood.net/article-19295510.html


Voir les commentaires

Publié le 29 Juillet 2009

On a beaucoup entendu que personne n'avait vu venir la crise, en 2008.....Ce n'est pas tout à fait exact.

Le tout n'est pas de voir,mais d'être entendu.

Aux XIX et XX è siecles, ont parlait de CYCLES ECONOMIQUES, puis,avec la Mondialisation,dans les " annéee 80 "
et au-delà,il fut considéré que ces cycles n'étaient plus d'actualité:

http://www.knock-on-wood.net/article-19506060.html

On eut la Crise boursière de 1987 , partie , elle aussi des USA, du fait,déjà du déficit énorme de leur commerce extérieur.

Dix ans plus tard,on parla de " Crise asiatique " ,en 1997, mais comme souvent,c'était pour les autres et pas pour nous ( en Europe )

Lire " d'une crise à l'autre " (points de repères historiques ) :

http://www.knock-on-wood.net/article-23657640.html

Après la chute du mur de Berlin,la réunification de l'Allemagne, puis l'élargissement de l'Europe,une sorte de fuite en avant fit oublier les " FONDAMENTAUX " de l'économie réelle:

http://www.knock-on-wood.net/article-23769476.html      ( Europe )

Ce n'est pas la fin du monde,mais d'un monde...où il y a encore des opportunités,malgré les dangers :

http://www.knock-on-wood.net/article-23641272.html

Ce sont pourtant les chinois qui disent,depuis longtemps ,que " les arbres ne montent pas jusqu'au ciel ".


http://www.knock-on-wood.net/article-11449209.html

On ne va pas repasser le film à l'envers,mais rechercher quels sont les bons Economistes qui,même s'ils n'avaient pas tout prévu,ont pointé les INCOHERENCES et l'opacité du système financier débridé,suite aux DEREGULATIONS.

Faute d'un consensus politique,on repoussa les décisions " qui fâchent ".....

Greenspan dans le texte...: http://www.knock-on-wood.net/article-17821559.html

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/catalogue/3303332029709/index.shtml

Interview :Patrick Artus et Nouriel Roubini
( 18.9.2008 ) :
http://www.challenges.fr/actualites/finance_et_marches/20080918.CHA6489/les_economistes_face_a_la_crise__patrick_atrtus_et_nouri.hml

Comme je pense qu'il n'y a pas de fatalité,malgré les querelles de spécialistes,certains Economistes reconnus s'étaient exprimés sans ambiguité.
Parmi ceux-ci on retrouve :

 Paul KRUGMAN ( prix Nobel) http://www.knock-on-wood.net/article-29155357.html
Son Blog : http://krugman.blogs.nytimes.com/

Nouriel ROUBINI
http://www.lefigaro.fr/societes/2008/09/16/04015-20080916ARTFIG00405-nouriel-roubini-l-oracle-de-la-crise-.php
Nouriel Roubini | Jul 27, 2009

From The New York Times:http://www.rgemonitor.com/blog/roubini/


 Joseph STIGLITZ
video
:
http://www.dailymotion.com/video/x5fgpe_joseph-stiglitz-france-inter_

http://portal.unesco.org/fr/ev.php-URL_ID=6609&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html


Dans certaines Banques centrales, des Economistes surent relever les dysfonctionnements qu'on retrouve dans cet article sur
les Subprimes en 10 points  " :
http://www.knock-on-wood.net/article-34160321.html

Qu'en est-il des " signaux faibles " ?
http://www.knock-on-wood.net/article-20772828.html

Pour les passionnés de mathématiques," l'approche fractale des marchés " de Mandelbrot remonte aux années 60 :
http://www.knock-on-wood.net/article-26351057.html


ces magiciens du marché ...?
http://www.knock-on-wood.net/article-16265961.html


Un peu de vocabulaire :

LIBERAL est-il un mot tabou ?
http://www.knock-on-wood.net/article-19882217.html

«Ce qui semblait bon pour l'économie écossaise du XVIIIe siècle ne fonctionne clairement plus dans une économie du XXIe siècle»,
http://www.knock-on-wood.net/article-20322993.html

- Politiques structurelles,relance ou rigueur ? 

http://www.knock-on-wood.net/article-16358422.html

http://www.knock-on-wood.net/article-14261959.html


http://www.knock-on-wood.net/article-33556003.html

http://www.liberation.fr/economie/0101582234-les-economistes-ont-mal-prevu-la-crise

Voir les commentaires